AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Autres forum.

Aller en bas 
AuteurMessage
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:04

- Moira Wise : Jungle of Dreams.
- Akane Todd : A plus tard crocodile.
- Ahmet Dilhan : Vipera Evanesca.
- Soannë Vik : Af Jarni Og Is.
- Shawn Marshall : Heroes of Honor.
- Thalès Dimopoulos : Les Métamorphoses.
- Mika Vaskos : Les Métamorphoses.
- Enid Ziegler : Behind the Walls.
- Misha Gräam : Behind the Walls.
- Song Jin-Bae : Flaw in our Code.
- Enis Nichols : Raise Hell.
- Nate Park : From Womb to Tomb.
- Charlie Rosenberg : Influenza (/!\ scénario).


Dernière édition par thestral. le Mar 16 Oct - 20:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:04

Moira Wise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:05

Akane Todd:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:05

Ahmet Dilhan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:06

Soannë Vik:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Sam 6 Jan - 3:10

Shawn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Lun 19 Mar - 20:58


thalès isodore xx
ft. eddie redmayne
↘️ carte d'identité
NOM(S) › son nom est dimopoulos, qui se transmet depuis plusieurs générations maintenant. il est très répandu en grèce - mais il ne s'est jamais vraiment intéressé à la signification de ce nom de famille. ce n'est pas ce qui le définit - pourquoi accorder tant d'importance à son sens?
PRÉNOM(S) › thalès, qui lui a valu quelques blagues à l'école en cours de mathématiques - mais il n'a jamais eu honte de son prénom bien au contraire. il est fier de porter le même nom que cet antique savant. isodore, prénom hérité de défunt son grand-père paternel, un homme qui riait à grands éclats de voix, parlait fort et avec les mains - tout le contraire de lui.
ÂGE › l'homme est âgé trente ans, même si on a tendance à lui donner un petit peu moins à cause de ses traits juvéniles - il vit très bien son statut de trentenaire.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE › premier janvier, à athènes même. la neige tombait à gros flocons - un spectacle rare dans ces contrées si chaudes.
NATIONALITÉ › thalès est grec de toute part. ses parents étaient grecs, ses grand-parents et ses arrière grand-parents aussi - l'on pourrait continuer longtemps ainsi. peut-être qu'en remontant assez loin on lui trouverait des origines autres, mais en attendant il se considère comme grec et seulement grec.
STATUT CIVIL › célibataire, il a bien eu quelques amourettes mais ce n'est pas sa plus grande priorité - il vit pour son métier et c'est ce qui a gâché toutes ses relations avec ses quelques partenaires, hommes et femmes.
ORIENTATION SEXUELLE › pansexuel - homme ou femme, ça lui importe peu. il est séduit par la personne en face de lui, non son sexe - il n'accorde aucune importance à leur genre.
MÉTIER › médecin urgentiste, métier qu'il pratique depuis cinq ans maintenant. il a dû se battre pour avoir sa place - mais son talent n'a pas été ignoré.
MILIEU SOCIAL › respectable, sans être aisé il n'est pas pauvre - il a largement de quoi vivre et ça lui suffit amplement. il n'a pas besoin de beaucoup de choses.
SITUATION FAMILIALE › parents décédés, aristide et amos ont tous les deux succombé à la maladie (quand thalès avait respectivement vingt et vingt-sept ans). enfant unique, il n'a ni frère ni soeur sur qui se reposer ou à qui se confier - il ne lui reste que quelques cousins par-ci et par-là, ses quelques oncles, ses quelques tantes. mais il ne les voit presque jamais - c'est un solitaire.


TA SINGULARITÉ › touché guérisseur; thalès peut, d'un simple touché, apaiser la douleur d'une personne ou refermer ses plaies (voire même, en puisant dans son énergie, réparer un os mais il serait certainement hors de course après cette utilisation). le revers de la médaille est cependant violent pour lui - il absorbe les maux des autres dans son propre corps, ressent leur douleur le temps d'un instant - et sa vue en pâtit. asclépios était un dieu guérisseur, il est normal qu'il possède ce pouvoir de guérison. // affinité avec les serpents; un des attributs d'asclépios était le serpent, ce même serpent qui se trouve autour du bâton d'asclépios, symbole de la médecine. thalès est proche de ces reptiles et en possède quelques uns chez lui - ils ne le craignent pas, ne lui veulent aucun mal et il peut les comprendre (que ce soit par leur sifflement, ou leurs mouvements). ils le comprennent également - il a toujours trouvé cela étrange mais n'en parle à personne. ils lui tiennent compagnie - ils doivent bien être une des seules compagnies qu'il peut s'offrir. ils le soulagent de sa solitude - ce sont d'adorables créatures jugées à tort à cause de leur physique. connaissance des plantes médicinales; il s'est intéressé très jeune à toutes ces plantes aux vertus aussi variées les unes des autres. il possède un carnet dans lequel il y note tout, et les redessine - cela l'aide à mémoriser le tout de manière plus efficace. il ne se sert pas énormément de cette aptitude, mais il croit aux bienfaits de l'homéopathie. ses connaissances pourraient également s'avérer redoutables s'il décidait d'empoisonner quelqu'un - mais il est trop bienveillant pour vouloir blesser autrui. la vie est un cadeau qu'il n'oserait jamais retirer à quelqu'un.

ASCLÉPIOS › asclépios était le fils d'apollon et de coronis. cette dernière le trompa avec un mortel alors qu'elle était enceinte de leur fils - le dieu des arts envoya sa jumelle impétueuse ôter la vie à l'infidèle par ses flèches d'or, mais fut pris de pitié pour l'enfant qu'il arracha du ventre de sa mère et le confie au centaure chiron. ce dernier enseigna alors l'art de la guérison au jeune asclépios qui finit par bien vite dépasser son maître. il fut foudroyé par zeus car il aurait réussi à ressusciter les morts grâce au sang de gorgone - abominable poison comme merveilleux remède - qui lui avait été remis par athéna. mais zeus reconnaîtra son erreur et toutes les bonnes actions d'asclépios envers l'humanité lui vaudront d'être grassement récompensé - transformé en la constellation du serpentaire, il aurait été également désigné comme dieu de la médecine.


↘️ caractère
TA PERSONNALITÉ › sa froideur n'est qu'une façade qui l'aide à se protéger - sous cette couche de glace et de râlements affectueux se cache un homme au coeur d'or. fidèle au mythe qui dépeint asclépios, thalès possède cette même bienveillance que l'on attribue au dieu - altruiste voulant aider son prochain c'est certainement sa plus grande qualité. amoureux de l'humanité il espère qu'un jour la maladie sera vaincue pour de bon afin de permettre à tous de vivre dans de bonnes conditions. le cancer lui a arraché sa mère, et le diabète son père - la maladie a été un fléau violent dans sa famille et c'est pour cette raison qu'il a souhaité devenir médecin. discret, c'est un homme très silencieux et réservé, secret, qui a du mal à s'ouvrir aux autres. pouvant se montrer cassant dans sa franchise crue, thalès ne s'encombre pas de diplomatie et de tact - il n'en est pas doté. les seuls moments où il se montre diplomate sont avec ses patients - et seulement là. en dehors de l'hôpital, c'est autre chose. il n'hésite pas à critiquer les autres et leur travail s'il ne le juge pas assez bon car il est perfectionniste et intransigeant - à l'hôpital c'est une qualité, mais en dehors, ça lui porte préjudice. très ouvert d'esprit, il n'est pas du genre à juger les autres ou à les repousser pour une raison x ou y - il accepte que l'on puisse penser différemment de lui. terriblement intelligent, il a beaucoup à apporter mais reste d'une nature humble car il n'aime pas être au premier plan. il préfère rester dans l'ombre. son sarcasme et son humour noir peuvent en déconcerter plus d'un, ce qui le pousse un peu plus dans sa solitude. car oui, thalès est très seul. c'est une personne de confiance à qui l'on peut parler de ses problèmes et soucis - il donne toujours de bons conseils. thalès aime les autres, thalès aime aider son prochain. mais thalès est différent - trop investi, prenant tout trop à cœur. il ne veut que faire le bien et ça pourrait le mener à sa perte.

anecdotes.
l'utilisation trop fréquente de son pouvoir (sur lui-même ou sur d'autres personnes) a fini par avoir des répercussions sur sa santé physique - sa vue a énormément baissé et il doit désormais porter des lunettes, sans lesquelles il voit terriblement flou. il arrive également que la sur utilisation de son pouvoir cause d'atroces douleurs au niveau de son genoux droit (de manière très aléatoire) - il possède donc une canne rétractable qu'il a toujours sur lui, pour s'aider à marcher lors de ces pics de douleur intenses que son donc ne peut soulager car il en est lui-même la cause. cette canne est noire sombre, et la poignée est gravée en tête de serpent. (canne/bâton d'asclépios vous voyez le rapprochement héhé). il a la phobie des orages et chaque coups de tonnerre le plonge dans un effroi terrible. (merci zeus c'était sympa de me foudroyer).
derrière l'écran
thestral | elise
âge : 17, bientôt la majorité les mecs. + présence : tous les jours les gars, j'suis obligée. + personnage inventé ou scénario/pv : inventée depuis un bail! + un dernier mot ? benoît hamon 2022.


version pour fwtt:
 


Dernière édition par thestral. le Lun 9 Avr - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Mer 4 Avr - 23:18


mika vaskos
ft. millie bobby brown
↘️ carte d'identité
NOM(S) ›  vaskos. c'est là l'unique vestige de son passé - la seule chose qui la garde liée à ses défunts parents, dont elle n'a jamais pu voir le visage.
PRÉNOM(S) › mika. semblable à la fameuse marque de chocolat - mais mika est loin d'être une vache. elle se fait surnommer "mike" la plupart du temps, mais mika lui convient tout aussi bien.
ÂGE › quatorze ans. elle est encore jeune, très jeune - mais ne vous fiez pas à ses apparences, car c'est une adolescente très débrouillarde.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE › premier janvier deux mille deux, à athènes. c'est ce qu'il y a d'écrit sur son certificat de naissance, qu'elle a volé avec un grand nombre d'autres de ses papiers avant de fuir de l'orphelinat.
NATIONALITÉ › grecque. mika est née sur ce sol, et a la certitude que ses parents l'étaient aussi - cependant, elle n'est pas sûre à cent pour cent de n'avoir aucune origine. mais elle n'en a aucune connaissance.
STATUT CIVIL › célibataire. mais c'est le cadet de ses soucis.
ORIENTATION SEXUELLE › hétérosexuelle. nul doute qu'elle aime les garçons - elle les regarde de loin, masque sa rougeur quand ils lui adressent la parole. mais c'est tout. elle est encore trop jeune pour penser à autre chose.
MÉTIER › enfant des rues. elle est l'ombre qui se glisse dans les ruelles, discrète, rapide, insaisissable - elle fait les poches des passants dans la plus grande des discrétions. petite voleuse sans scrupule, cela fait longtemps qu'elle ne va plus à l'école; elle n'a pas de quoi se payer ce sont elle a besoin.
MILIEU SOCIAL › pauvre à en pleurer. cela se voit à ses vêtements, la plupart son déchirés - et elle n'en a pas beaucoup. elle vole des t shirts dans les boutiques de touriste, des vêtements de garçon. rien de ce qu'elle a n'est vraiment à elle; l'argent se fait rare ces temps-ci.
SITUATION FAMILIALE › orpheline, sans famille. Ses parents sont une zone d'ombre de sa famille, morts dans un tragique accident alors qu'elle avait à peine un an. Sans autre famille, c'est à l'orphelinat d'Athènes qu'elle a terminé - mais elle a fuit, avec quatre autres filles d'âges différents. Ensemble, elles ont fait les quatre-cent coups, volant les touristes et les magasins; mais ses quatre compères ont été attrapées et mises en maison de correction. Mika a fui - pas par égoïsme, plus par instinct de survie. Maintenant, elle a Nikias, Séraféim et le reste des myrmidons: c'est assez.


TA SINGULARITÉ › super vitesse. il court il court, le furet. mika a toujours été rapide, que ce soit dans ses mouvements, ou la course. terriblement rapide. si rapide, qu'il arrive qu'on ne la voie pas pendant un court instant; cette capacité l'a sorti de situations problématiques un grand nombre de fois. et aujourd'hui, elle met ses compétences au profit du sien, et de ses camarades.

instinct animal. son instinct de survie est très développé, de même qu'elle peut ressentir quand un orage approche ou qu'une catastrophe naturelle est sur le point d'arriver - elle a un esprit animal en elle, ce qui peut aussi en partie expliquer son comportement craintif. avec ceci, son odorat, son goût et son ouïe se sont exacerbés - elle ne mangera jamais quelque chose qui risquerait de la rendre malade. aussi, elle a pris l'habitude de renifler sa nourriture avant de la manger - réflexe. avec le temps, elle se découvrira également un instinct maternel très fort - pour l'instant, il ne se manifeste que par la férocité avec laquelle elle protège ses proches.

claustrophobie. les espaces clos la plongent dans un malaise profond. elle y tourne comme un lion en cage - il lui faut de l'espace, une ouverture, une possible sortie de secours. son réflexe premier en entrant quelque part est de regarder les sorties, voire d'ouvrir une fenêtre si possible - elle ne prendra jamais l'ascenseur, ni le métro, ni rien de ce genre. il arrive qu'elle cède à des crises d'angoisses, quand elle se retrouve enfermée quelque part - une fois, à l'orphelinat, on l'a enfermée dans un placard à balais pour la punir. ça a été un calvaire pour elle.


↘️ caractère
TA PERSONNALITÉ › avant toute chose, il faut être bien conscient du fait que mika est une enfant très sauvage. méfiante, difficile à approcher elle est semblable à un animal errant qu'il faut apprivoiser à coup de patience et de douceur sans quoi elle montre rapidement les crocs et n'hésite pas à mordre et cracher (dans tous les sens des termes). c'est une petite tornade qui a un caractère bien trempé: elle a été forgée par sa vie passée à l'orphelinat et dans la rue, se battre ne lui fait pas peur. courageuse et téméraire, ce n'est pas le danger qui lui fera peur en partie car elle est irréfléchie et impulsive. elle a tendance à foncer tête baissée dans le tas en se disant que son pouvoir pourra lui sauver la mise. malgré ses airs de dure à cuire qu'elle arbore en partie pour se protéger, c'est une gamine qui ne supporte pas a solitude. il lui faut une meute. une figure d'autorité sur laquelle elle peut se reposer en toute confiance. intelligente et manipulatrice, elle sait que sa petite bouille d'ange est un atout et elle n'hésite pas à s'en servir. mais mika reste une enfant qui cache un manque d'affection flagrant qu'elle tente de combler comme elle le peut. ses proches, elle les aime, elle couvre leurs arrières, elle les protège et leur offre sa confiance aveugle et tout son amour - avec mika, c'est tout, ou rien.
derrière l'écran
thestral | elise
âge : 17, bientôt la majorité les mecs. + présence : tous les jours les gars, j'suis obligée. + personnage inventé ou scénario/pv : inventée depuis un bail! + un dernier mot ? benoît hamon 2022.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Mer 19 Sep - 13:38


enid ziegler
ft. tsunaina (c) sharkloé
↘️ carte d'identité
identité complète il est murmuré, soufflé entre deux lippes rougies, comme un secret que l'on se confie sur l'oreiller - enid, qui sonne entre ses lèvres comme une ode aux tentations les plus osées. il en a fait rougir bien des hommes et des femmes, ce prénom - et au sein de la maison close, il en fait languir encore bien d'autres. prénom emprunté, improvisé auquel elle s'est habituée, la belle muse anonyme, vénus derrière les rideaux - vénus sous les draps. c'est ziegler qu'elle a choisi comme patronyme - pour un renouveau, un futur qu'elle décidera d'elle-même. oui, désormais, elle sera enid ziegler - jillian artz n'est plus. l'identité a été enterrée, jetée aux flammes, démembrée. âge, lieu de naissance elle avait tout pour elle jillian enid. née entre les murs accueillant de sina dans le district de hermiha, élevée dans une famille bien fortunée il y a maintenant vingt-six ans - son avenir semblait déjà tout tracé. père militaire émérite, mère enseignante à l'école reconnue du district - elle était promise à un avenir radieux. mais l'envers du décor a bien vite eu raison d'elle - et l'aînée artz a pris la fuite. lieu d'habitation c'est au district de stohess qu'elle a trouvé refuge - une fois hors de l'enceinte de hermiha. ville bourgeoise où elle a pu retrouver certaines de ses habitudes - et s'en adonner à d'autres. moins fleurie, mais toute aussi bourgeoise. orientation sexuelle peu lui importe le genre, un corps est un corps. que ce soit la fougue des hommes ou bien la lascivité des femmes, elle se plaît à faire languir d'amour les deux. bisexuelle, hommes comme femmes soufflent son nom comme un mot interdit - elle cueille leurs soupirs du bout des lèvres, perdus entre les draps blancs d'une chambre anonyme. situation amoureuse autrefois promise au fils d'une bonne famille, sa fuite a annulé cette union. célibataire, mais sa vie n'en est pas vide pour autant. elle rencontre beaucoup de monde, entend beaucoup d'histoires et de secrets (qu'elle garde farouchement, nulle crainte à avoir - du moins, tant qu'on ne lui donne pas de raison de les révéler). métier ou formation on lui donne beaucoup de nom. catin, salope, traînée, pute, prostituée, fille de joie - nymphe employée au die nymphen depuis quelques années maintenant. elle s'est faite sa réputation, ses visiteurs les plus fidèles. travailleuse des plaisirs de la chair, elle s'applique à aimer le temps d'un soir ceux qui viennent s'égarer en son sein. que ce soit un soldat épuisé, une jeune femme en manque d'aventure, un artiste sans inspiration - elle saura tous les faire se sentir aimés, leur fredonnera ses plus belles et douces berceuses pour les guider vers un sommeil paisible. cette putain dont tu rigoles, elle te susurreras peut-être des mots doux un jour.

↘️ questions


QUE PENSES-TU DE VIVRE À L'INTÉRIEUR DES MURS?
la sécurité. ils la font se sentir entourée, et lui permettent de dormir sur ses deux oreilles la nuit. elle n'est pas de ceux qui craignent sans cesse le retour des titans, ou que la vie tourne subitement au cauchemar. elle savoure ce qu'ils ont pour l'instant, ne voit pas l'intérêt de se torturer avec des "et si?".

ET LA RELIGION DES TROIS, Y ES-TU FIDÈLE? COMMENT DÉCRIRAIS-TU TA FOI?
on a toujours vénéré les déesses à la maison. il le faut bien, pour être bien vus au milieu des bourgeois et des riches. que serait une famille d'infidèles, n'est-ce pas ? on lui a appris très tôt, à enid, du temps où elle s'appelait encore jillian. "prie", qu'on lui disait, "fais des offrandes", qu'on lui ordonnait. mais tout sonnait si faux de la bouche de ses parents qu'elle a fini par se demander si tout ça était réellement vrai - qu'est-ce qu'une religion si l'on y croit que par nécessité, et non par foi ? avec sa fuite, et sa nouvelle vie, sa foi s'est ébranlée - mais elle n'oublie pas sa foi. elle est toujours là, quelque part.

CONSIDÈRES-TU LE GAIN DE POUVOIR COMME UNE DE TES AMBITIONS? SI OUI, POUR FINIR SUR LE TRÔNE OU AUX CÔTÉS DES FIGURES HÉROÏQUES DÉCHUES?
le pouvoir l'a totalement dégoûtée. ayant vu le jour dans une famille bien fortunée, toute son enfance a toujours été contrôlée - jusqu'à ses goûts et ses réactions. pour elle, pouvoir est synonyme d'absence de liberté - et elle n'a jamais été aussi heureuse que libérée de ses responsabilités familiales : elle ne compte pas faire demi-tour. si pour certains vendre son corps est une honte, elle y a vu une façon de se réapproprier son avenir. de se rebâtir une identité propre - et ce n'est pas l'approbation des autres qu'elle recherche. loin de là.

ENTRE ADMIRATION ET CRAINTE, L'ARMÉE EST UNE ENTITÉ MONUMENTALE. ET TOI, QU'EN PENSES-TU?
elle en reçoit souvent, des militaires. corps fatigué, âme pleine de bleus - ils tentent d'oublier la pression qui pèse sur leurs épaules de plein de façons différentes. certains boivent. d'autres viennent se perdre dans ses bras. et elle les accueillera toujours avec cette affection maternelle qui la caractérise - leur soufflera ses agréables berceuses pour les mener jusqu'à l'étreinte paisible de Morphée. elle ne peut pas dire qu'elle les admire tous, car certains ne sont plus que l'ombre d'eux-même ou totalement pervertis par leur pouvoir. mais elle ne peut pas nier cette bouffée de compassion qu'elle ressent quand, dans l'intimité de sa chambre, elle s'applique à recoller les morceaux de certains.



↘️ caractère
( douce, maternelle, aérienne, intriguante, tendre, affectueuse, séductrice, indépendante, empathique, sensible, libérée, sensuelle, indomptable, joueuse, énigmatique, imprévisible )

elle est belle, enid. on a envie de se perdre dans ses bras, de la laisser nous étreindre alors qu'elle nous rassurera, nous murmura que tout ira bien. elle est comme ça, enid. naturellement douce, maternelle - elle a beaucoup d'amour à donner, plus qu'elle n'en reçoit. les clients qu'elle reçoit n'ont pas toujours besoin de s'adonner à des plaisir charnels - parfois, ils discutent. ils parlent de leurs malheurs et elle les écoute - les embrasse, parfois, en leur disant que tout finira par s'arranger. des fois, enid, on a l'impression qu'elle est aussi légère que le vent - rien ne semble la troubler, ou la prendre de court. elle est terriblement détachée - ou du moins, elle se le veut. dans son métier, il le faut bien. elle n'attend rien des autres, se débrouille seule et pave sa propre route - elle a coupé les ponts avec le futur que sa famille avait tracé pour elle. elle a troqué le chatoyant artz pour l'anonyme ziegler, et ce sans aucune hésitation - elle est libre, enid. elle aime sa liberté. c'est un électron libre, du genre indomptable - on ne peut pas lui faire faire ce qu'elle ne veut pas. les nouveau clients s'en rendent compte facilement. enid, elle intrigue aussi. on sait pas forcément sur quel pied danser avec elle - parce qu'elle intimide, avec ses sourires, ses rictus et ses airs lascifs. tout chez elle crie aux passions les plus charnelles - et on peut sans difficulté déceler cet éclat joueur qui brille au milieu de ces prunelles sombres. on l'aime autant qu'on la craint, enid - parce qu'on sait jamais vraiment comment elle va réagir. elle est insondable et énigmatique, à sa façon.

↘️ portrait chinois


Un mot pour ta famille ILLUSION.
Un sentiment pour ton enfance FRUSTRATION.
Une saison pour ton adolescence L'AUTOMNE.
Un fruit pour te décrire en amour LA FRAMBOISE.
Une sensation pour ta plus grande peur LA LÉTHARGIE.
Un animal spirituel LE PAPILLON.
L’un des sept pêchés capitaux LA LUXURE.
L’un des cinq éléments L'AIR.
Un moment de la journée pour ton état d’esprit actuel L'AUBE.
Une odeur pour tes ambitions FLEUR DE CERISIER.


↘️ mise en situation
il y a des situations dans lesquelles votre beauté et votre charme ne vous sont d'aucune utilité. où vos courbettes et supplications ne vous mèneront à rien. parfois, tous les parfums du monde ne vous sauveront pas - et vous aurez beau susurrer des mots doux, des promesses chastes ou bien des plus osées, rien ne changera. des situations où il vaut mieux simplement fermer les yeux et accepter son destin, plutôt que de se perdre dans des espérances inutiles. parfois, il vaut mieux respirer un bon coup et accepter la mort - aussi terrible soit-elle. parce que vos courbes et vos charmes ne sont d'aucune utilité face à ce qui est supérieur à vous. ça, elle le comprit aussitôt, enid - et quand la main géante du titan l'attrapa et que son corps disloqué tombait dans sa bouche béante, elle était déjà morte.


Dernière édition par thestral. le Mer 19 Sep - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Mer 19 Sep - 13:47


misha graam
ft. chittaphon (ten nct) (c) solsken
↘️ carte d'identité
identité complète misha ;; c'est mignon, misha. on dirait le nom d'un gamin qui va acheter des bonbons à la boulangerie et qui revient avec un sac rempli de friandises. il est chou, misha, pas vrai ? ça sonne comme un petit félin. des petites moustaches. quelque chose qu'on a envie de serrer dans ses bras, de protéger. graam ;; on sait même plus d'où il vient, ce nom. est-ce qu'il veut seulement dire quelque chose ? est-ce qu'il a une signification propre ? pour une famille comme celle de misha, qui se démène dans la misère depuis des générations, c'est le cadet de ses soucis. peut-être que ce nom vient de quelque part, peut-être qu'il a une signification noble, qui en jette - mais elle s'est perdue avec le temps, a disparu entre les ruelles sales du district de monzen. âge, lieu de naissance âgé de vingt-quatre ans, il a grandi dans l'atmosphère vivante néanmoins miséreuse du district monzen - il a toujours nagé dans la pauvreté, et a bien l'impression qu'elle lui colle à la peau. les bourgeois froncent tout le temps le nez face à lui - à croire que l'odeur du poisson ne le quitte jamais. la vérité est qu'un regard le trahi - son regard, son attitude, ses mains abîmées. tout chez lui rappelle la misère du quartier - et l'oeil acéré des privilégiés le remarque immédiatement. lieu d'habitation si autrefois il habitait dans la maison familiale, trop petite et délabrée pour accueillir ses nombreux frères et soeurs, il loge désormais dans une des casernes situées dans le district monzen où il est actuellement déployé. orientation sexuelle la vérité est qu'il ne saurait pas répondre à cette question - la réponse lui importe peu de toute façon. il ne se définit pas. situation amoureuse jeune célibataire, si quelques conquêtes ou aventures ont pu avoir lieu, aucune ne l'a vraiment marqué. métier ou formation tout le poussait à mettre la main à la pâte et à devenir fermier comme tous les autres membres de sa famille - mais la Garnison l'a appelé.

↘️ questions


QUE PENSES-TU DE VIVRE À L'INTÉRIEUR DES MURS?
c'est nécessaire, le monde n'est pas sûr dehors. mais ce qui est nécessaire n'est pas toujours synonyme de bon - il se surprend à rêver, parfois, d'une humanité qui voit le jour sur les terres extérieures, sous un tout autre jour - mais une ombre menaçante finit toujours par les rattraper.

ET LA RELIGION DES TROIS, Y ES-TU FIDÈLE? COMMENT DÉCRIRAIS-TU TA FOI?
il y était fidèle, pour faire plaisir à maman. pour la rassurer. il le voyait bien, qu'elle cherchait du réconfort dans ces figures divines. puis l'habitude est rentrée - il fait des offrandes parce que c'est ce qu'il fait depuis toujours. mais est-ce que la croyance est réellement là ? c'est une question qu'il se pose depuis très longtemps.

CONSIDÈRES-TU LE GAIN DE POUVOIR COMME UNE DE TES AMBITIONS? SI OUI, POUR FINIR SUR LE TRÔNE OU AUX CÔTÉS DES FIGURES HÉROÏQUES DÉCHUES?
le pouvoir ne l'intéresse pas. ce qu'il veut, c'est une libération pour l'humanité - comprendre le mystère qui les entoure, et s'en débarrasser pour de bon. c'est tout ce qui l'intéresse. être soldat, obéir aux ordres et protéger de l'intérieur, consolider leurs remparts - tout ça peut lui permettre d'atteindre son but.
mais dans le fond, il sait que s'il veut plus de réponses, il va falloir qu'il monte, plus haut, encore plus haut - quitte à se retrouver avec un poids trop lourd sur les épaules. si cela peut signer leur salvation, il est prêt à y dévouer son existence.

ENTRE ADMIRATION ET CRAINTE, L'ARMÉE EST UNE ENTITÉ MONUMENTALE. ET TOI, QU'EN PENSES-TU?
l'armée est un lien direct entre l'extérieur et l'intérieur - le mystère et eux. leur première ligne face au danger. elle est nécessaire et leur offre un moyen de travailler pour se défaire de leurs chaînes, symbolisées par ces murs gigantesques et créatures de l'ombre. et si certains éléments tirent un peu trop au flanc et se la coulent douce dans les bars au lieu de faire leur travail, elle n'en reste pas moins importante à ses yeux.



↘️ caractère
la première chose qu'il faut souligner, c'est qu'il est foncièrement bon de nature. Misha n'est pas quelqu'un de mauvais, et ne souhaite pas le malheur des autres - au contraire, il est bien plus altruiste qu'on ne pourrait le penser. son silence et sa tendance à observer et analyser à une certaine distance peuvent lui donner l'air antipathique voire froid, mais ce n'est qu'une illusion dont il est lui-même inconscient. il se considère bien plus chaleureux qu'il ne l'est réellement - mais encore une fois, c'est parce qu'il est souvent plongé dans ses pensées que son regard semble si dur. prudent et réfléchi, il n'est pas du genre à foncer tête baissée et préfère passer du temps à travailler sur un plan concis et clair pour préserver le plus de vies, plutôt que de se précipiter face à l'urgence et de déplorer un grand nombre des leurs. c'est peut-être là un de ses défauts - trop perfectionniste, si on ne lui dit pas qu'il est temps de se lancer, il pourra passer des jours et des jours à travailler sur quelque chose. quand quelque chose le tracasse ou qu'il travaille, tout devient superflu - le temps, se nourrir, dormir ... il pourrait littéralement se tuer à la tâche pour mener à bien ses obligations. Misha privilégie les actes aux paroles - don't tell, show me. son affection, il ne la dit pas - mais elle se ressent dans ses attentions, ses regards. visage fermé, toujours calme - il ne semble que rarement s'adonner aux éclats de voix et aux prises de colères. du moins, en public - la plupart du temps, il explose dans la solitude de sa chambre. discret, il a tendance à se fondre dans la masse - ce n'est pas rare qu'on ne l'entende pas entrer et sortir d'une pièce pour prendre quelque chose comme s'il n'y avait jamais mis les pieds. il a surpris beaucoup de gens comme ça - en s'incrustant dans une conversation et faisant sursauter ses camarades.

(( tout le monde le dit, c'est une force tranquille, misha. il ne fait pas dans les éclats de voix, ou dans l'agitation. il pense, réfléchit - savoure le silence et en tire ses réflexions. il a toujours été comme ça - même quand l'hiver arrivait et que maman pleurait parce que certains de se enfants ne le passeraient pas, à cause du froid, du manque de nourriture. lui, il se creusait les méninges en claquant des dents, la nuit, au milieu de ses frères et soeurs qui se collaient les uns aux autres pour essayer de se réchauffer un peu. ))

↘️ portrait chinois


Un mot pour ta famille NOMBREUSE, TOUTES LES BRANCHES SOUS LE MÊME TOIT.
Un sentiment pour ton enfance INJUSTICE, CELLE QUI LAISSE UN GOÛT AMER.
Une saison pour ton adolescence L'HIVER RUDE.
Un fruit pour te décrire en amour LA MANGUE.
Une sensation pour ta plus grande peur CHUTE LIBRE.
Un animal spirituel LE SERPENT.
L’un des sept pêchés capitaux ACÉDIE, ÉLOIGNEMENT DU CULTE.
L’un des cinq éléments L'EAU, CHANGEANTE.
Un moment de la journée pour ton état d’esprit actuel LA NUIT, SILENCIEUSE.
Une odeur pour tes ambitions TERRE FRAÎCHE POUR UN RENOUVEAU.



↘️ mise en situation
En un instant, il oublie tout ce qu'il a appris. Les théories, les entraînements, les conseils de ses supérieurs - tout s'évapore et se perd, alors qu'il peut voir son reflet dans les gros yeux globuleux qui le toisent. Il n'a rien d'humain. Soudainement, l'équipement tridimensionnel semble peser une tonne - et un ange passe, tandis que les yeux se croisent. Ceux, vides, du monstre - et ceux écarquillés de Misha, dont le coeur semble s'être arrêté sur le coup. Toutes les histoires qu'on lui a racontées - les récits de femmes et hommes dévorés, démembrés - se bousculent dans sa tête tandis que ses doigts se crispent autour de l'étui de ses armes - il lui suffit juste d'appuyer pour activer la manœuvre tridimensionnelle et fuir. Il hésite - s'il fait un mouvement, est-ce que le titan pourra l'attraper d'un geste ? Par quel côté aller ? Il joue plusieurs possibilités dans sa tête, comme un film - en l'espace de quelques secondes, il a fait la plupart des possibilités. Il finit par bondir sur la droite - avec la ferme intention de sauver sa vie. Pendant un quart de seconde, il est en chute libre - puis les grappins de son équipement s'accrochent aux bâtiments d'en face, et une course poursuite s'engage - un concours contre la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Mer 19 Sep - 13:59


andrea bonamici
ft. ben whishaw (c) ishtar
↘️ carte d'identité
IDENTITÉ Andrea, prénom choisi par la mère - typiquement italien, qui lui colle à la peau. Leo, le lion - légué par le grand-père paternel, pas souvent utilisé sauf dans les situations officielles ou quand maman lui passait un savon. Bonamici, le bon ami - un nom qui traîne depuis plusieurs générations maintenant.
ÂGE Trente-neuf ans qu'il arpente déjà la planète, qu'il admire l'humanité et veut la voir prospérer. La quarantaine se dessine, et avec vient la sagesse de l'âge - les rides sur son visage, arabesques d'une toile de chair, ne font qu'accentuer ses traits fermés et grognons.
NATIONALITÉ & ORIGINES Son nom est assez parlant, il est italien - sa famille l'est depuis des générations. Américain, car né sur le sol des Etats-Unis - à Arcadia même.
STATUT CIVIL Bien qu'il ait pu avoir des relations plus ou moins longues, elles ne se sont jamais étendues sur plus d'un an ou deux - toujours rattrapé par le rythme effréné de son travail, ou de son caractère un peu trop amer parfois. Célibataire, mais son amour pour autrui lui suffit bien - du moins, c'est ce qu'il se dit. Il n'y a jamais réellement pensé, à vrai dire.
ORIENTATION SEXUELLE Il est pansexuel - amoureux de l'humanité, il ne fait pas de différence parmi les genres. Il aime l'Homme.
OCCUPATION Il a obtenu son statut de médecin à ses vingt-quatre ans après six années, donc quatre d'études acharnées et deux d'internship. Il s'est spécialisé dans le domaine de la neurochirurgie, où il a exercé pendant dix ans - il s'est fait un nom, et aujourd'hui encore son nom est parfois cité par les plus grands. Mais il a fini par trouver un grand intérêt dans le chaos que sont les urgences - depuis deux ans, il est chirurgien dans le service des urgences - certains hurlent au gâchis, mais lui, il s'y plaît. Et rien ne l'empêche parfois de se remettre sur les rails de la neurochirurgie, quand la situation le demande.
TRAITS DE CARACTÈRE Austère en apparence, râleur, généreux, parfois affectueux, bienveillant, altruiste, compatissant, réservé, ronchon, doté d'une franchise assez crue, remonte les bretelles des gens qui ne prennent pas soin d'eux, diplomate seulement avec ses patients - sinon, il peut se montrer très cassant (mais ça part toujours d'une bonne intention), on le surnomme "doctor house" à cause de son caractère ronchon (et de la canne, pas la peine de se mentir), intransigeant et critique du travail des autres - on raconte que les internes dont il a la charge se plient en quatre pour parvenir à lui tirer un compliment, intelligent, ouvert d'esprit, humble et n'aime pas être au premier plan, perfectionniste, un peu maniaque - il met un point d'honneur à stériliser lui-même ses instruments quand il a le temps, protecteur, sympathique malgré tout.
GROUPE Eyes, perfectionniste toujours en quête d'un moyen de se dépasser, il ne se repose jamais, travaille d'arrache pieds pour ce en quoi il croit.
STADE DE CONSCIENCE ACTUEL Il se situe au troisième stade - il a compris depuis longtemps que l'esprit de l'amoureux de l'humanité Asclépios l'habite.
HYBRIS L'astraphobie - petit déjà, il n'était pas fan du tonnerre. Mais depuis que l'esprit d'Asclépios l'habite, il en a une sainte horreur. Dès que le ciel se met à gronder, l'angoisse l'habite - parfois, il se cache même sous ses draps. En public, il essaye de faire bonne figure - mais quand il est seul et que le tonnerre se met à hurler, c'est une autre histoire. Se faire foudroyer par Zeus n'a pas laissé le dieu médecin intact.
FACTION Associé de la Nuova Camorra - avoir un médecin dans les rangs, c'est toujours utile. Il est là quand on a besoin de quelqu'un pour rafistoler les soldats - un coup de fil, et il est là dans la demie-heure qui suit, s'il est libre. Il l'a bien fait comprendre : son travail reste sa première ligne de mire, et il ne compte pas abandonner un patient s'il est déjà occupé. Parfois, les membres se pointent aux urgences avec un blessé et le demandent lui, "et personne d'autre" - personne pose de question, mais tout le monde s'en doute.
THEME SONG How to safe a life - The Fray ; Healed - Rag'n'Bone Man ; Heal the world - Michael Jackson ;



↘️ récurrence
RÉCURRENCE Je suis un [X] Primus [] Novum
RÉINCARNATION Depuis ses seize ans, l'esprit d'Asclépios s'est éveillé chez lui. Il s'y attendait - ses parents l'avaient prévenus. Maman, qui était habitée par l'esprit d'une nymphe - et papa, qui était une récurrence d'Atlas. On lui avait dit, très tôt. "Un jour, peut-être, tu seras spécial !". Alors il a attendu, sagement - et quand Asclépios l'a choisi, il n'a pas eu peur. Il s'y attendait - toute son enfance, on lui avait parlé de cette possibilité. Alors oui, au début, c'était bizarre - surtout que cette puissance était, pour lui, anonyme : jusqu'au jour où il a finalement appris l'identité de la divinité qui l'habitait.
ATTRIBUT Le bâton d'Asclépios. Seulement, ici bas, c'est une canne sur laquelle il s'appuie, pour pallier à son problème de boitement. Elle est en bois d'hibiscus, et la poignée est gravée dans la forme d'une tête de serpent (couleuvre) à l'air bienveillant. Il l'a mystérieusement trouvée dans le grenier familial, quand ses problèmes de genoux ont commencé à faire surface - il s'est pas posé de question, et l'a toujours gardée.
FACULTÉS
touché guérisseur - ACTIF - Le nom parle de lui-même : son touché est guérisseur. Il doit s'effectuer de peau à peau, par un contact avec ses mains. Il peut apaiser la douleur, guérir les blessures, agir comme antidote (le poison est ingéré dans son propre corps et relâché sous forme de larmes noires) - mais les effets sont désastreux sur le propre corps de son utilisateur. C'est comme s'il absorbait la douleur ou les blessures dans son propre organisme - et ça a été, très tôt, la raison de son boitement. Et de sa vue qui a considérablement baissé. Mais Asclépios, comme son hôte, sont tous les deux des amoureux de l'humanité et des Hommes - altruistes, prêts à se sacrifier pour eux. Alors, son pouvoir, il en use, en abuse parfois : parce qu'il aime les autres. Et qu'il veut les sauver. Cette capacité marche également sur les animaux.
omniscience médicale - INACTIF - Un regard lui suffit à prendre conscience de tous les antécédents médicaux d'un patient. Il est conscient de ses allergies, anciennes blessures (épaule déboîtée il y a cinq ans, cicatrice dans le dos suite à une chute de vélo, etc.) - ou même révéler certaines choses dont le patient n'a pas conscience (par exemple, un cancer qui commence à naître, une myopie qui va se développer). plus il y a d'informations à gérer concernant le patient, plus les effets secondaires seront lourds (migraine, vertiges).
résurrection - INACTIF -  La légende raconte qu'Asclépios fut puni pour être parvenu à ramener les morts à la vie. Pour ce faire, il lui faudra parvenir à retrouver le sang de méduse, qu'il est le seul à être capable de préparer de manière à ramener les morts à la vie. Cependant, il y a une condition : la personne doit être décédée dans les 24 heures précédentes, sachant que la préparation prend une demi-journée et doit être utilisée dans les deux heures qui suivent (c'est une injection qui ne peut être conservée). De ce fait, les conditions sont assez sévères et il ne peut pas ramener n'importe qui à la vie. Ça lui coûte également énormément d'énergie vitale - insuffler la vie à un corps qui l'a perdue n'est pas sans difficultés, aussi, pour ramener quelqu'un d'entre les morts il lui faut lui redonner le souffle. Pour ce faire, c'est simple : il doit faire une réanimation (bouche à bouche) au mort - et à chaque souffle, c'est un peu de son énergie qui part pour raviver le corps du défunt. Il lui faut plusieurs jours de repos après ça (presque une semaine), puisqu'il n'a plus aucune énergie et se retrouve totalement vidé - gris et pâle, considérablement affaibli : on le croirait malade. Il ne peut donc réanimer qu'une personne à la fois - et est incapable d'enchaîner deux résurrections (ou bien, cela en résulterait de sa mort, puisque son pouvoir est adapté pour ne ramener qu'une personne à la fois).
chuchotements sauvages - ACTIVE - Il a la capacité de communiquer avec les serpents - leurs sifflements sonnent comme des paroles à ses oreilles. Il est particulièrement proche d'eux, et ces-derniers l'apprécient naturellement. Cependant, à force de l'utiliser, on lui fait remarquer l’exagération de ses "s" - et lui en rit, mine de rien, prétextant maîtriser le fourchelang.
OFFRANDE(S) Asclépios fut un dieu particulièrement vénéré pendant l'époque classique, puisqu'associé aux guérisons. Les offrandes étaient nombreuses pour s'attirer ses bonnes grâces - l'on restait ensuite dormir dans le temple, afin qu'il puisse guérir les maux d'un simple touché : cette pratique était appelée l'incubation. Les coqs lui étaient le plus souvent sacrifiés - avant, mais aussi après une fois guéris pour lui montrer sa gratitude. Avec le temps, les pratiques antiques se sont perdus et la puissance des dieux avec - mais Asclépios n'a jamais cessé d'être soigneur des maux. Il n'est pas particulièrement demandant de ces dernières, puisqu'il n'est pas féru de la pratique qui consiste à ôter la vie, lui qui se débat pour la conserver. Aussi, il sera appréciera beaucoup plus un panier de fruits sains, un encens ou quelques herbes médicinales brûlées en son honneur plutôt qu'un sacrifice saignant.
RUMEURS "Dis c'est vrai qu'il a des serpents chez lui ?" "L'autre jour, j'ai bien cru qu'il allait mettre un sale coup de canne à un de ses internes quand il s'est trompé de symptôme !" "Une fois, il m'a fait un compliment - enfin, je crois que c'en était un. Apparemment, il en fait pas souvent !" "C'est normal qu'il fasse aussi traîner ses "s" des fois ? On dirait Voldemort un peu !" "Je l'ai croisé à un café une fois, il était en train de nettoyer ses lunettes - il m'a même pas reconnu alors que j'étais à deux mètres !" "Avec une vue pareille, c'est une bonne idée qu'il soit médecin ?" "Il fait un peu penser à Docteur House, nan ?" "Apparemment il a déjà rabroué plusieurs fois les patients qui ne prenaient pas leur petit déjeuner" "Il va finir par se tuer au travail un jour" "A son âge, c'est dommage qu'il ait déjà une canne" "T'as vu ? Y a encore des gens en costard qui ont débarqué aux urgences et qui l'ont demandé ... Tu crois que c'est la Nuova Camorra ? On dit qu'il travaille pour eux"

↘️ anecdotes
( PAPA ) Leandro Bonamici était un homme de caractère, flamboyant d'une vitalité rare. Récurrence d'Atlas à la langue acérée, fier italien au sang-chaud et au teint mat - rien ne l'arrêtait. Au service de la Nuova Camorra, il a toujours considéré cette dernière comme sa famille et était très investi. Si le père et le fils en venaient souvent à se frictionner à cause de leur caractère respectif, il n'en étaient pas moins proche - après tout, Leandro avait toujours été très fier d'Andrea. Et puis la maladie l'a emporté - rupture d'anévrisme soudaine, fatale. Le crâne qui s'éclate par terre - le cerveau qui se déconnecte. La morte, pure et simple.

( MAMAN ) Main de fer dans un gant de velours, nymphe tantôt tranquille tantôt déchaînée comme l'eau qu'elle incarnait, Isabela ne se laissait jamais laisser marcher sur les pieds. Il le fallait bien - avec son fils et son mari, elle aurait eu vite fait d'être débordée avec leurs désaccords et prises de bec régulières. Elle était celle qui savait stopper leurs éclats de voix d'un regard, ou d'un bon jet d'eau dans la figure. Et puis, après la mort de papa, ça a été de mal en pis - le désespoir, l'abandon. Les nerfs qui lâchent, et l'organisme avec - elle lui a filé entre les doigts comme un ruisseau, et il a rien pu faire pour la réparer, maman.

( ITALIEN ) S'il n'est pas doté du sang-chaud que l'on a tendance à attribuer à ses compatriotes, Andrea est bel et bien italien jusqu'au bout des ongles. Un nom qui chante, un regard profond et la langue de ses ancêtres qu'il parle couramment - papa a été intransigeant pour ça, avec lui. Il le forçait à parler en italien, à lire et à regarder des films - par pure fierté, et par désir de laisser son héritage à son fils. Résultat, Andrea est bel et bien bilingue à ce jour.

( ENFANCE ) Heureuse malgré l'ennui d'être fils unique - il aurait aimé un petit frère ou une petite soeur. Ou alors un animal de compagnie, qui aurait pu l'aider à combler la solitude - il a comblé ce manque par le travail et la lecture. Des résultats très satisfaisants à l'école, une réputation " d'intello " : un parcours scolaire sans faute, en résumé. Cependant, une solitude qui a toujours pesée - manque d'amis, caractère solitaire malgré sa fascination et son amour pour l'Humain : un penchant tardif à la sociabilisation.

( NUOVA CAMORRA ) Une seconde famille, que papa disait. Il a toujours baigné dans l'univers de la Nuova - il y a grandi, pour tout dire. Ses collègues, il les connait - et s'il a tenté de ne pas trop s'investir dans leurs affaires, il reste toujours présent pour remettre sur pied sa seconde famille. Pour papa - et aussi parce qu'ils ont été là, quand ses parents sont morts. S'il a perdu ses deux parents, il est loin de se considérer comme seul. ( VUE ) Elle est totalement misérable. Dès ses seize ans, à partir de la découverte de son pouvoir, elle n'a fait que s'appauvrir - d'abord, ça a été une myopie (difficulté à voir de loin). Puis, quelques temps après, l'astigmatisme (vision imparfaite, floue) a fait surface. Sans ses lunettes, il a du mal à reconnaître les gens - on lui a fait la blague de lui piquer ses lunettes une fois, ça a été un véritable enfer pour lui.

( LUNETTES ) Au vu de son métier, il a plusieurs paires de rechanges puisqu'il dépend totalement d'elles pour être efficace en consultation, au bloc, ou bien dans la vie de tous les jours. Il possède une paire de rechange dans la boîte à gants de sa voiture, et une autre dans le tiroir de sa table de chevet - ça lui en fait donc trois en tout, avec celles qu'il porte. Il en prend très soin et a tendance à les nettoyer pas loin d'une trentaine de fois dans la journée, puisque la moindre poussière le dérange.

( BOITEUX ) Un autre revers de son don de guérison : son boitement. Comme pour la dégradation de sa vue, ça a été progressivement. D'abord, on a cru à un simple problème de croissance qui causait ces douleurs - puis elles sont devenues de plus en plus intenses jusqu'à l'empêcher de marcher correctement, le forçant à dépendre d'une canne dès ses seize ans. Pas très cool pour l'intégration à l'école - mais il n'a pas trop eu le choix. Aujourd'hui encore, les douleurs sont parfois présentes - surtout en fonction de la météo, de son état de fatigue ou alors de l'utilisation de son pouvoir. Mais la plupart de temps, ce n'est qu'une sensation d'engourdissement - raison principale pour laquelle il boite.

( HYGIÈNE ) Il est très à cheval dessus. Son appartement est constamment parfaitement propre - il se lave les mains plusieurs fois par jour, et a sa brosse à dent sur lui dans une petite boîte en plastique. On a tendance à le prendre pour un maniaque, mais lui s'en soucie peu.

( SERPENTS ) Ses compagnons les plus fidèles - il lui tiennent compagnie, dans son appartement. Ils conversent, font passer le temps - chacun a son caractère bien à lui. Il y a Thalès, le python vers flegmatique. Viens ensuite Galilée, le roi de Californie aux répliques acides. Puis c'est au tour d'Hypathie, un serpent des blés femelle qui sait se faire entendre par ses sifflements acides. Une pièce de son appartement leur est spécialement aménagée - un terrarium chacun, d'une taille plus que raisonnable. Mais il a l'habitude de les sortir dans l'appartement - quand il n'a pas de visite, bien entendu.

( RÉPUTATION ) Par le passé, il fut un neurochirurgien reconnu dans la région - un "génie de la médecine moderne", comme on l'appelait, "aux doigts bénis par la grâce des dieux et aux idées novatrices". Il n'aime pas être le centre de l'attention et garde son caractère humble - se fond dans les murs de l'hôpital, et se terre dans les urgences où il oeuvre tranquillement.

( VÊTEMENTS ) En service, il mise sur le confortable : des chemises, pantalons qui lui permettent d'être libre dans ses mouvements, baskets dans lesquelles il peut cavaler (en boitant) d'un côté à l'autre de l'hôpital d'Arcadia. Les urgences sont un enfer, alors il faut bien qu'il prenne ça en compte. Mais il reste un membre de la Nuova - et comme tous, il a un style particulièrement élégant. Deux costumes qu'il garde pour certaines occasions, et un style vestimentaire soigné en dehors des murs de l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Dim 23 Sep - 14:09

song jin-bae:
 

histoire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Dim 23 Sep - 14:32

enis nichols:
 

histoire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Dim 14 Oct - 16:05


nate park
ft. rm (c) venus in furs
↘️ carte d'identité
IDENTITÉ PARK, le patronyme purement coréen qu'ils se trimbalent depuis des générations. Et le prénom, NATE, qui lui donne un semblant de sentiment d'intégration. Il l'aime bien, son prénom - c'est déjà un surnom en soit, donc ça lui permet d'échapper à des sobriquets nuls. Il se fond dans la masse, comme lui.
ÂGE Il a VINGT-QUATRE ans - parfois, avec un petit rire, il se dit déjà trop vieux.
NATIONALITÉ & ORIGINES Est né et a grandi à Arcadia, AMÉRICAIN de souche - SUD CORÉEN de sang, car les gènes ne mentent pas.
STATUT CIVIL Aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours été CELIBATAIRE - non sans avoir eu quelques aventures, mais ça n'a jamais duré plus de quelques jours. Pourquoi ? Certains dirons qu'il est le problème, qu'il est trop aérien, trop détaché - d'autres qu'il n'a simplement pas trouvé la bonne personne.
ORIENTATION SEXUELLE Jusqu'ici, il n'a été attiré que par des filles - et à cette interrogation, il répondrait sûrement hétérosexuel avec un haussement d'épaule, signe de son désintérêt total à la question. Mais la vérité est qu'il n'en sait fichtre rien - il pourrait tout aussi bien tomber sous le charme d'un garçon, pour peut qu'il lui plaise. Il est donc PANSEXUEL.
OCCUPATION Il a réussi à trouver un boulot au MEZCAL où il est serveur depuis deux ans. C'était pas facile - vous imaginez vous, un asiat qui bosse dans un bar mexicain ? Le proprio a froncé les sourcils mais lui a accordé une semaine d'essai - et faut croire qu'il a été satisfait, parce que depuis Nate a pas quitté le coin. On l'aime bien, parce qu'il est réglo - il pose pas de questions, fait mine de pas voir tout ce qui se trame sous son nez. Il peut rester jusqu'à la fermeture, aussi - parce que, de toute façon, il sait qu'il dormira pas. Et puis, sa neutralité joue aussi - on sait qu'il se mêlera pas de ce qu'il voit. Tant qu'il est payé à la fin du mois, le reste, il s'en tamponne.
TRAITS DE CARACTÈRE  Sympa + détaché + discret + effacé + rieur + en général on lui fait confiance, il a une bonne réputation + positif + bienveillant + observateur + neutre + serviable + altruiste + plein de bons conseils + compatissant + plus fleuve tranquille que ruisseau agité + désinvolte + sérieux + du genre méfiant et prudent + plutôt chill, n'aime pas se prendre la tête + sensible + artiste : peint et dessine, mais n'en parle pas + rêveur + n'aime pas se sentir forcé à faire quelque chose, très attaché à sa liberté + réservé + semble constamment blasé + pas très impressionnant, ou marquant : en général, on retient pas son visage/prénom tout de suite - et ça le dérange pas plus que ça + n'aime pas être le centre de l'attention, préfère rester dans l'ombre + bon + angoisse parfois, a du mal à se concentrer sur certaines choses, sûrement à cause du manque de sommeil + sarcastique + héro anonyme : il apporte le sommeil tranquille aux habitants d'Arcadia, particulièrement aux mortels + ne fait jamais de promesses en l'air.
GROUPE SKIN, il est pas bien bruyant, Nate. Il fait sa vie dans son coin, suit ses idéaux et ses instincts - se démarque pas plus que ça, reste neutre dans toutes ces histoires de gangs et de bandes.
FACTION NEUTRE car, il faut bien le reconnaître - il aime beaucoup trop sa liberté pour se laisser être enchaîné aux dieux, ou à une quelconque allégeance. Sa neutralité lui permet d'aider bien plus de mortels à trouver un sommeil apaisant. Il se démarque pas tant que ça. C'est un bon gars, Nate - il reste neutre, comme ça, il peut aider qui il veut.
THEME SONG REI BROWN - I CAN'T SEE YOU IN THE DARK ; J'SAN - JUST A DREAM ; SKOTT - PORCELAIN ; OVERHERTZ - KIMIDAKE ; MYKOOL - IKIRU ; NOCLU - PULSE THIEF ; S'HILL - L'AUBE ; DABIN - IN FLAMES ; KILL PARIS - MADE OF TIME ; AETHER - FLOWER IN WINTER ; FOX STEVENSON - TAKE YOU DOWN ; DANRELL - WHITE NOISE ; BISHOP - DREAMS ; EXO - KOKOBOP ; TRIBE SOCIETY - KINGS ; BTS - SPRING DAY ; J-HOPE - BLUE SIDE ;



↘️ récurrence
ESPÈCE Habité par un BAKU, créature du folklore japonais. L'esprit de la créature s'st frayé un passage dans son corps aux portes de la Mort, lui offrant une seconde chance à sa façon. Il se nourrit des rêves, des cauchemars de ses semblables - en puise sa force. Mais il apporte également la tranquillité aux personnes dont il visite les rêves - c'est facile, pour lui. C'est comme construire une tour de kapla - il ajoute juste sa touche au rêve, et une course-poursuite avec un monstre se transforme en une balade dans un champ de fleurs. Les rêves qu'il apporte sont souvent fleuris - il trouve que les fleurs apportent toute une sérénité. Alors, si vous vous retrouvez au beau milieu d'un champ de coquelicot dans votre sommeil, ne vous posez plus de question - c'est sûrement lui.
ENTENTE Ils sont d'accord sur beaucoup de points, tous les deux - le Baku qui l'habite est particulièrement bénéfique. Nate étant naturellement altruiste et serviable, les idéaux se sont naturellement mêlés et, ensemble, ils mettent un point d'honneur à apporter la sérénité aux âmes endormies de la ville. C'est comme s'il partageait son esprit avec un colocataire qui fait la vaisselle et s'occupe de la poubelle - un RÊVE.
POUVOIRS ONIRISME, qui lui permet d'avoir un contrôle sur le monde merveilleux des rêves. Une situation de transe est nécessaire pour cela - ainsi, son esprit quitte son corps et va se promener dans les rêves des autres, qu'il peut modeler et contrôler à sa guise, ou alors grâce aux informations tirés de l'inconscient de la personne. En une nuit, il peut faire une dizaine de rêves - mais pas plus, les effets sont déjà ravageurs sur son cycle de sommeil qui est quasi inexistant. Il peut vous faire rêver de vos souvenirs d'un proche défunt, ou ressasser une situation gênante qu'il vous est arrivée aujourd'hui - mais, rassurez-vous, ce n'est pas son genre. Il préfère vous bercer de rêves doux et agréables - qui sentent le coquelicot et le chocolat chaud.
TELEPORTATION, qui traduit bien la liberté à laquelle il est tant attaché. Les Bakus sont connus pour être insaisissables - ainsi, ils peuvent se faire la malle sans demander leur rester. Eux, et seulement eux - Nate ne peut téléporter personne avec lui. En général, il ne s'en sert que pour rentrer chez lui plus vite, ou éviter une catastrophe, ce genre de choses - il faut dire que c'est fatiguant. Rien qu'une téléportation lui donne l'impression d'avoir couru après le bus - deux dans la journée, c'est déjà trop.
ALIÉNATION Il ne les a pas rejoint, et ne COMPTE PAS les rejoindre - sa neutralité, sa liberté lui appartiennent et il les entretient avec une attention toute particulière. Rejoindre un panthéon, les dieux, le limiterait dans le rang de ses bonnes actions - et l'idée de devoir tourner le dos à une partie de la population de la ville le répugne. Il aide tout le monde, sans aucune distinction - lui et le Baku sont bien d'accord sur ce point. Il n'a pas confiance en les dieux - à vrai dire, il est plutôt méfiant et n'a totale confiance qu'en lui.

↘️ histoire
Un coup de couteau.

C'est comme ça que tout a commencé.

Un putain de coup de couteau.

Papa, maman - ils l'avaient mis à la porte. "Comment ça, tu continues pas tes études ? Et tu vas faire quoi ? Rester sous notre toi à rien faire ? Pas question ! Débrouille-toi, et reviens nous voir quand t'auras un plan !" Voilà comment il s'est retrouvé à la rue à dix-huit ans, un sac sur l'épaule, une dizaine de dollars en poche.

Il avait pas vraiment été surpris - il se doutait bien qu'ils le prendraient comme ça. Surtout son père, à vrai dire - il avait eu du mal à accepter que son fils ne fasse de longues études, comme lui. Et non papa, tout le monde ne veut pas devenir médecin - désolé. Maman, elle était plus horrifiée par la vision de sa famille parfaite se déchirant sous ses yeux qu'autre chose. Aucun des deux ne s'y attendait - leur fils, le premier de la classe depuis toujours, ne pas aller à l'université ?

Impensable pour les Park ! Ce n'était pas ainsi qu'ils avaient élevé leur fils unique. Tous leurs espoirs reposaient sur lui - mais personne ne s'était jamais demandé si c'était ce qu'il voulait, évidemment.

C'est en ce mois de juin que les ponts ont été coupés avec sa famille - d'un beau pavillon dans le quartier historique, il est devenu vagabond. Son été, il l'a passé à errer un peu partout - le canapé d'un pote, un parc quand il faisait pas trop moche (et que les flics venaient pas le bouger). Des petits boulots (par tous très légaux) histoire d'avoir de quoi se mettre un truc sous la dent.

Rien de bien fou - mais, au moins, il se débrouillait. C'était pas une vie rose, mais pas une toute noire non plus - au moins, il tenait le coup. Ses potes étaient là - mais à la rentrée, y avait plus personne. Il s'y était attendu - l'amitié, ça s'entretient. Et quand un ami devient un parasite - on s'en débarasse toujours.

C'était lui le parasite dans l'histoire.

Un soir, il est passé dans le centre-ville - et tout le monde sait que les rues sont pas très sûres là-bas, la nuit. Un peu louches. Au tournant d'un coin pas trop agité, une ombre s'est détachée du mur et, à la lumière de la lune, la lame a brillé - reflétant le visage pétrifié de l'adolescent.

- Donne ton fric !

Silence. Nate déglutit - regarde autour de lui d'un air affolé, mais pas trop. Il essaye de garder une contenance - mais garde cette attitude nonchalante qui lui est si propre et qui fait rager tout le monde.

- J'ai rien sur moi.
- Te fous pas de moi !
- Fouille-moi. J'ai rien. J'suis à la rue depuis quatre mois.

L'autre, en face, s'agite - il grogne, marmonne des insultes et s'approche brutalement. Nate serre les dents, ne quitte pas des yeux la lame - ça fait mal, un coup de couteau ?

Il a pas trop envie de savoir.

- Donne-moi ça alors !

La main libre du mec s'accroche à la montre qu'il porte au poignet - un cadeau de son père, quand il est entré au lycée. Elle paie pas de mine, elle marche même plus à vrai dire - mais la valeur sentimentale y est. Même s'il a insulté mentalement son père pendant les quatre derniers mois.

- Non.

Son agresseur doit être aveugle, drogué, pauvre ou les trois à la fois pour lui demander cette vieille relique.

- Déconne-pas !

En voyant que Nate recule, il agite le couteau sous son nez - l'ado louche sur la lame, mais ne change pas d'avis.

- Lâche !

Nate perd patience et commence à s'énerver, lui aussi - mais il a jamais été très rapide. Trop flegmatique.

Et c'est comme ça que tout a commencé.

Un de coup de couteau - dans l'abdomen. Et ça fait mal, pour le coup. Aïe. C'est tout ce à quoi il a réussi à penser, avant de tomber à genoux - la main sur la plaie. La dernière vision qu'il a eu après s'être étalé au sol, c'était celle de son agresseur prenant la malle - sans la montre en plus.

Ça valait bien le coup de lui enfoncer un couteau dans le bide.
Ces camés je vous jure.

Le reste, ça s'est passé très vite - et de façon assez floue. Des sirènes. Des voix inconnues - et une sensation de quitter son corps.

Une expérience un peu flippante, en soit. Il pensait pas que ça ressemblait à ça la mort - à vrai dire, il s'était jamais réellement posé la question de ce qu'était la mort.

Puis y a eu comme une main qui l'a retenu (ou plutôt une patte ?) un poids qui s'est abattu sur sa poitrine. Et des flash - rapides, pas très clairs, qui ont commencé à fuser dans tous les coins de son crâne.

La sensation de ne plus être seul dans son corps, d'entendre une voix dans son crâne qui lui soufflait : Accroche-toi, humain. Une nouvelle vie t'attend. Peut-être que quand on meurt, on perd la boule ?

Et les flashs qui continuent - un mot qui revient, sans cesse. Baku. Baku. Baku. Le mot qui s'inscrit en lettres d'or dans son esprit, et qui prend petit à petit son sens alors que les flashs d'une nature passée s'insèrent dans son esprit.

En face de lui, une silhouette animale qui le toise - une créature, étrange, avec une trompe qui s'agite avec flegme. Des yeux mi-clos, qui semblent le taquiner avec bienveillance - et la voix, qui ne cesse de raisonner dans son esprit. Ne t'en fais pas, je ne te veux que du bien. Est-ce qu'on peut réellement faire confiance à ce genre de visions ?

La créature s'élance vers lui - elle bondit, comme un tigre, et à l'instant même où il s'attend à recevoir un choc, tout fait sens maintenant. Il sait ce qu'il est maintenant - et ces mots qui résonnaient dans son esprit ont tous un sens, maintenant. Il ouvre violemment les yeux. Cherche de l'air, alors que son larynx se serre et se détend sous l'effet de la panique - une main se pose fermement sur son épaule. L'ambulancière a les sourcils froncés.

- Restez allongé, sinon votre blessure va se rouvrir !

Blessure ? Quelle blessure ?

Ah, oui. Le coup de couteau.

C'est un peu le bordel, dans son esprit - mais il reste calmement allongé sur son brancard, parce qu'il peut aller nulle part de toute façon. Il est bloqué entre les quatre murs de l'ambulance, et assourdi par les hurlements de la sirène.

Et, dans les tréfonds de son esprit, il peut presque entendre le rire bienveillant du Baku qui résonne entre ses os.

Une nouvelle vie t'attend, qu'il lui avait dit.

Il sait ce qu'il a à faire maintenant. Le monde des rêves n'attend plus que lui - il a des songes à aller visiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Autres forum.   Mar 16 Oct - 20:25


charlie bowie rosenberg
ft. madelaine petsch
↘️ carte d'identité
NOM & PRÉNOM Rosenberg, qui signe son appartenance à la famille. Charlie, un prénom qu'elle a toujours aimé et porté fièrement - ça fait un peu garçon manqué, fille à qui il faut éviter de chercher des noises. Quant à son second prénom, Bowie, c'est un hommage direct au chanteur David Bowie - maman lui a dit que la chanson qui passait à la radio alors que son père la conduisait à l'hôpital pendant l'accouchement était Never Let Me Down. Elle a donc jugé que ça ferait un bon second nom pour sa fille. NAISSANCE Née le premier janvier mille neuf cent quatre-vingt douze à Springville dans l'Utah. VIE AVANT L'ÉPIDÉMIE Charlie, c'était la petite dernière de la famille Rosenberg. La gamine au tempérament de feu, qui faisait toutes les bêtises possibles pour pallier au manque d'attention - en effet, sa soeur aînée avait le monopole de l'inquiétude parentale à cause de ses soucis cardiaques. Alors elle dessinait sur les murs, jouait dans la boue, courrait partout .. au grand désespoir de ses parents qui auraient voulu qu'elle soit aussi sage que sa soeur aînée, Ryce. Elle était néanmoins très proche d'eux, malgré ses bêtises incessantes. Elle a sauté une classe, sa deuxième année à l'école élémentaire, pour passer directement en troisième année - elle avait beaucoup d'avance sur ses camarades. Elle a toujours été sportive, et attirée par tout ce qui est en lien avec les sensations fortes - un genre de pacte passé avec sa soeur. Vis ta vie à fond pour nous deux, qu'elle lui avait demandé. T'inquiètes Krispies, qu'elle lui avait répondu. Ainsi, en 2009, elle a obtenu une bourse sportive en athlétisme (course de haies) et a été acceptée à la prestigieuse Yale, en littérature anglaise. Cependant, elle n'a même pas eu le temps de terminer ses études - l'épidémie a frappé au tout début de sa deuxième année, alors qu'elle était en plein envol.VIE AUJOURD'HUI Son premier réflexe après la mort de ses grands-parents en mars 2011 a été de rejoindre la famille Rhodes qu'elle connaît de sa plus tendre enfance. Depuis, elle appartient au groupe des Crimson Riders - et participe à la culture des champs, et au soin des animaux du ranch (notamment les chevaux, qui sont leur plus précieux atout). Cependant, elle nourrit des ambitions plus grandes et aimerait beaucoup rejoindre les éclaireurs. NOMBRE DE RÔDEURS TUÉS Contrairement à d'autres, elle ne les a pas comptés. Elle trouve ça glauque. Là où certains en ont tué un grand nombre, elle n'a pas beaucoup quitté le ranch des Rhodes depuis qu'elle s'y est réfugiée - si elle devait donner un nombre, elle dirait une vingtaine. Peut-être quinze, ou plus. NOMBRE D'HUMAINS TUÉS Aucun. Elle ne sait pas si elle en serait capable, d'ailleurs. ARME(S) DE PRÉDILECTION Comme elle ne se rend pas beaucoup dehors, elle ne les utilise pas souvent - mais elle possède un Glock 41 que son grand-père gardait dans un tiroir. Elle le garde à sa ceinture. Elle possède aussi une machette, qu'elle utilise pour la culture - mais aussi pour se défendre, si besoin. Elle la garde aussi à sa ceinture.

↘️ Caractère
Charlie, c'est le rayon de soleil du ranch - positive, solaire, le sourire aux lèvres. Elle se force à l'être, car les temps sont d'autant plus durs depuis l'ouragan - avec tous les travaux qu'il y a eu à faire, et les tensions avec les autres groupes, il faut bien tenter de remonter le moral aux autres. De les aider à garder la pêche - et c'est ce qu'elle fait ! Quand on la voit, avec son sourire, son expression solaire, on a envie d'aller vers elle, d'écouter ses blagues. On lui dit souvent qu'elle est drôle - faut dire qu'elle ne se prend pas beaucoup la tête. Elle rit d'elle-même, beaucoup - et se moque un peu des autres aussi, les taquine pour essayer de le détendre. Puisqu'elle est au camp depuis longtemps, on a tendance à la voir un peu comme la mascotte - même si elle n'a pas cette prétention. A la voir, on se demande si elle appartient au même monde que tout le monde - si elle est consciente que les portes de l'Enfer se sont ouvertes et les ont tous avalés. La réponse ? Bien sûr qu'elle le sait. Seulement, ne veut pas sombrer pour autant - elle a peur de ce qui l'attend dans les ténèbres. Alors, elle s'accroche à tout ce qu'elle peut - son rôle au camp, ses blagues, son sourire, ses affaires qui sont tout le temps parfaitement rangées, et nettoyées. Elle a des penchants maniaques et assez rigides quand ça touche à ses affaires personnelles comme professionnelles - mais ça, on le remarque pas toujours.

C'est facile de savoir ce qu'elle pense, Charlie, parce qu'elle est très expressive - son regard parle à la place de sa bouche, et ce malgré elle. Et un peu trop rentre-dedans, aussi - si quelque chose lui plaît pas, si quelqu'un l'énerve, elle n'aura aucun scrupule à le lui faire savoir. Elle sait répondre du tac-au-tac, comme ça, d'un claquement de doigt - sa répartie est assez effrayante. On a tendance à être surpris, parce qu'on la pense toute gentille, toute douce - mais elle peut aboyer comme un chien hargneux, et lâcher des insultes à la pelle. La faute au sport, qui l'a poussée à s'affirmer et à taper des poings pour se faire une place et être acceptée par les garçons de son équipe. Très énergique et sportive, elle est presque tout le temps en train de s'affairer à la tâche - nettoyer les boxes, s'occuper des animaux, observer leur comportement pour s'assurer que tout va bien, courir pour garder la forme .. On pourrait même dire qu'elle se tue littéralement à la tâche. C'est une façon pour elle de s'assurer qu'elle ne redeviendra jamais la gamine faible, misérable et terrifiée qu'elle était à son arrivée au ranch Rhodes - quand elle y repense, elle a honte. Elle était effrayée par tout, et se cachait derrière tout le monde - plus jamais elle ne veut redevenir ainsi. Charlie veut être forte, et veut être utile au camp - peut-être au point qu'elle s'en demande trop à elle-même. Mais elle est jeune et en bonne santé, alors, qui va le lui reprocher ?
derrière l'écran
thestral | elise
âge : dix-sept ans. + présence : le plus souvent possible (c'est-à-dire tous les jours) après, niveau rp, ça sera plus compliqué. What a Face + personnage inventé ou scénario/pv : inventé bébé. + avatar : jeremy (fucking) allan (cutie) white. + un dernier mot ? kebab.



histoire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autres forum.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autres forum.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Bedel et les autres dans Paris Match.
» Suggestions pour le forum: Mariage non filiatif, une plaie!
» Qui du forum participe à la MESA 2010
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» Choisir la bannière définitive pour notre forum (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le bordel. :: les personnages :: anciennes fiches-
Sauter vers: