AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rédaction Antigone (littérature).

Aller en bas 
AuteurMessage
thestral.

avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Rédaction Antigone (littérature).   Sam 6 Jan - 0:58

Elle est fade, la petite Antigone. Elle est si fade a côté de sa soeur Ismène, qui irradie comme un soleil. Sur elle, les rubans ont l'air si beau. Sur sa soeur monochrome, on dirait qu'ils sont faits de plomb. Le visage d'Antigone est fatigué, ses cheveux ne brillent pas, son regard est aussi pâle que la mort. Antigone n'a pas de couleur. Elle est éteinte, sans éclat, comme une pierre précieuse abîmée. Une pierre perdue dans les profondeurs de la terre, cachée. Une améthyste brute, recouvert de crasse et de poussière. Antigone n'est que poussière. Une lumière de phare défectueuse, qui clignote faiblement. Un petit éclat au milieu du hurlement de la mer, à peine perceptible par les marins qui cherchent refuge. C'est vers Ismène qu'ils vont - Ismène et sa lumière éclatante, qui efface complètement Antigone. Car Antigone n'est pas une sauveuse, ni une belle femme. Quand la mer se lève et hurle, Antigone se recroqueville - et elle garde sa lumière pour elle, seulement elle.
Antigone est grise. Sa voix est monotone. Mais quand elle s'enfuit au petit matin pour assister au réveil du monde, c'est comme un tableau auquel on ajoute des touches de couleurs. Son sourire tourne bleu. Sa voix tinte en jaune au petit matin. Ses yeux brillent verts. Elle s'éveille en même temps que la nature - et quand sa nourrice la rappelle à l'ordre, s'évertue à lui répéter que "courir pieds nus dans la terre n'est pas convenable pour une fille comme toi", toutes les couleurs partent. L'améthyste se recouvre de boue, le phare est englouti par la pluie. Le violet tourne au marron sale, le socle de verre qui protège la lumière se brise dans un bruit fracassant qui résonne, seulement entendu par la lune et le soleil qui se croisent.

Et Antigone redevient grise - ce gris si triste qui l'ennuie à mourir.

Certaines naissent déjà polies, tandis que d'autres doivent être travaillées sans relâche,  car elles sont revêches. Ismène est née diamant éclatant et Antigone améthyste brisée, dure, gelée. Ismène se caractérise par sa beauté et ses rires enchanteurs - Antigone par sa dureté et sa froideur. Tout le monde s'accorde pour le dire : Ismène est la plus belle des deux. Pourtant, c'est bien elle et son regard terne qui ont séduit Hémon, pas Ismène et ses courbes.
Mais Ismène ne crie pas. Ismène courbe l'échine, elle se soumet. Elle accepte sans rechigner les ordres qu'on lui donne, car une bonne épouse se doit d'être obéissante. Antigone ne veut pas être une bonne épouse, elle. Sa nourrice s'échine à la rendre présentable - mais comme la poussière semble faire partie d'elle, et quoi que la nourrice fasse, Antigone ne brille jamais autant qu'Ismène. L'on peut recouvrir un caillou d'autant d'artifice qu'on le souhaite, jamais il ne sera aussi beau qu'un diamant. Elle ne brille pas, car le phare n'a pas l'énergie pour scintiller autant que celui voisin. Non, Antigone court. Antigone sent. Antigone vit anonymement, fantôme qui court parmi la foule - Ismène peut bien avoir la reconnaissance du peuplesi ça lui fait plaisir. Antigone veut juste Ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rédaction Antigone (littérature).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le bordel. :: le bordel. :: ppb-
Sauter vers: